Dans Coup de coeur, Featured, Food, Lifestyle, Voyage

Vite ailleurs au Portugal – 4ème partie –

Vite ailleurs au Portugal - 4 ème partie -

Je ne me souviens plus très bien du chemin précis qui m’a amené à Sagrès. Mais quelle importance …? Je voulais connaître le cap Sāo Vincente : cet endroit communément surnommé « the end of the world ». Il s’agit de la pointe à l’extrême sud-ouest du continent européen (au 14 ème siècle on considérait cet endroit comme le bout du monde).

L’inconnu est-il attirant ? L’inconnu commence-t-il vraiment au bout de ce qui est connu ? « Voir l’idée de l’inconnu « … C’est cette idée que m’a inspiré Sagrès et j’ai eu très très envie d’y aller avant de remonter sur Lisbonne en voiture.
Je n’ai pas voulu prendre l’horrible N125 depuis Lagos. D’ailleurs en écrivant ces mots, je me rends compte que j’ai oublié la route exacte qui m’a conduit à cet étrange endroit.

Je reconnais m’être un peu perdue sur les petites routes de la campagne. Les villages que j’ai traversés étaient peu habités, très rares, et pas prêts à vous recevoir mais tellement authentiques. J’avais souvent envie de m’y arrêter plus longtemps mais on s’impose toujours d’avancer, n’est-ce-pas ?… Ces petits villages étaient inhospitalliés presque volontairement. Ici on n’attendait pas de « curieux »…L’inconnu était là, aussi, mais ne sautait pas aux yeux.

En effet, il est clair que rester dans ces endroits cachés signifierait : se rapprocher des habitants. Il faudrait apprendre leur langage et respecter leur histoire, leur environnement. Il faudrait avoir envie de se découvrir et s’accepter au delà de nos différences. Se donner le temps de cette découverte.

Le Temps (et l’Espace) sont selon moi, les seuls véritables luxes dans la vie.
Si vous pouvez, découvrez sur ces petites routes près de Sagrès

 

Le cap St Vincent (cabo de Sao Vicente) et la Fortaleza de Sagrès

 

Ces lieux offrent des paysages superbes où la nature varie entre falaises abruptes de presque 80 mètres de haut et plages immenses. L’océan s’y écrase avec violence et rouleaux sur Praia do Tonel ou avec délicatesse et vagues de taille moyenne sur Praia da Mareta – parfaite pour apprendre à surfer.
La végétation est peu abondante car il faut reconnaitre que le vent est souvent présent.

La Fortaleza de Sagrès est le passage obligé pour accéder à la Ponta de Sagrès. Pour seulement 3 euros vous aurez droit à une balade protégée de 1,4 kilomètres le long de la falaise, une grotte façon gouffre sans grand intérêt et une rose des vents… et une chapelle. Dit ainsi cela semble peut attrayant mais une fois que vous serez au « bout du monde » ici ou au cap Vincent – la lumière du phare est une des plus puissante d’Europe – vous n’aurez aucun regret. Tout simplement époustouflant ! On part loin dans sa tête !!

 

vite ailleurs au Portugal - ' ème partie -

 

Sagrès

 

Il règne dans cette petite ville du bout de l’Europe une atmosphère tout à fait originale. Loin de l’agitation et de la banalité du tourisme de masse, Sagrès vit au rythme des passionnés de surf et des amoureux de la nature et randonnée. De nombreuses boutiques proposent le matériel nécessaire pour surfer à la location notamment et les propositions de stages de surf sont nombreux.

Si vous souhaitez un package hôtel et stage ou un lieu pour organiser un superbe séminaire pour le personnel de votre entreprise : voici une adresse bien agréable. L’hôtel resort Memmo.

C’est d’ici qu’au XV ème siècle, l’Infant Henri a planifié et organisé son projet de conduire le Portugal à la découverte des nouveaux mondes.

Evidemment, vous trouverez de nombreux bars et restaurants…

J’ai pour habitude de fonctionner au feeling et à l’expérience pour trouver un restaurant. En lisant la carte à l’entrée , si vous aimez cuisiner, on ne peut guère vous tromper sur les capacités culinaires du chef. Sinon, les sites et applications pour vous aider à choisir ne manquent pas.

 

Vila do Bispo

 

Je suis très chanceuse car je suis tombée sur un des meilleurs restaurants de l’Algarve. Il est situé sur une place dans le village de Vila do Bispo et s’appelle Ribeira do Poço. L’accueil a été tout simplement excellent : vous êtes chez des passionnés ! Le poisson est fabuleux et parfois original – murène et coquillage « pieds de moutons » en période autorisée –

N’hésitez pas à demander conseil car tout n’est pas sur la carte. Il est vivement conseillé de réserver, sinon arrivez tôt pour éviter d’attendre trop longtemps une table…de toute façon l’attente vaut la peine si vous êtes gourmet.

 

La route jusqu’à Lisbonne

 

Elle est tout simplement interminable pour la 1ère partie sur la EN 268.
On la voit toute droite sur la carte… Les fourbes !! Ce n’est qu’une succession de virages serrés et heureusement que je conduisais car sinon…aïe le mal des transports. Et puis, aucune vue sur l’océan. Juste une vue sur la voiture qui vous précède et qui sera très compliquée à doubler avec une voiture de location sans moteur puissant.

Mais dès le passage sur la EN 120, la route devient plus droite plus large. Ne faites pas comme moi cependant. La gendarmerie m’a arrêtée à juste titre … J’en ris encore car j’ai sorti mon air le plus débile, mon plus innocent sourire et surtout mon beau français. Du coup, ils m’ont laissé repartir sans amende, horrifiés ou amusés peut-être !

Faites un petit détour pour emprunter le splendide pont Vasco de Gama pour entrer dans Lisbonne.
La suite dans la 5ème partie à venir.

Nota Bene : les passages de couleur ouvrent des liens comme dans tous mes articles postés

Vite ailleurs au Portugal - ' ème partie -

Partage Tweet Pin It +1

Vous aimerez aussi

Wynwood Miami

Wynwood à Miami

Publié le 17 février 2019

Plages et keys en Floride

Plages et keys en Floride

Publié le 28 février 2019

L'Alpe d'Huez, l'intemporelle

L’Alpe d’Huez est intemporelle

Publié le 12 avril 2018

Article précédentVite ailleurs au Portugal - 3ème partie
Article suivantSauver sa peau en hiver
Traduction