Dans Featured, Food, Lifestyle, Voyage

Marrakech, ville envoutante

Marrakech ville envoutante

Il existe des villes où l’on ne peut s’empêcher de retourner parce qu’elles apportent un dépaysement certain dans notre vie. Mais aussi parce qu’elles ne dévoilent pas tous leurs charmes en quelques jours et bousculent vos certitudes. Il est d’autant plus facile de s’y rendre si elles se situent à seulement quelques heures d’avionMarrakech est une de ces villes.

La cité, qui fait partie des villes impériales du Maroc, m’attire souvent au Printemps ou à l’Automne, mais pas chaque année… Je n’aime pas ce qui est systématique.

 

Un charme évident

 

Les couleurs chaudes – roses ou ocres – de la Ville contrastent avec, au loin, les montagnes enneigées de l’Atlas dans lesquelles de nombreuses randonnées en 4X4 sont possibles.
Les remparts de la ville paraissent forts et fragiles à la fois et cela est attirant. A l’intérieur, on entend le chant de prières et le bruit de la vie des habitants, on supporte le klaxon des mobilettes. On étouffe presque en attendant la fraîcheur du soir, on est comme écoeuré par les odeurs d’épices, de vanille et d’ambre. Tout est coloré différemment, la terre, le ciel, les fleurs, les vêtements, la peau, les cheveux et les yeux qui n’osent pas vous regarder. Il est impossible de rester insensible à son contact lorsqu’on la découvre pour la première fois : on l’aimera ou on la détestera pour toujours. Pour quelques heures d’avion, le billet vous offre l’atmosphère d’un autre continent ! On sent qu’on est ailleurs et on s’y sent bien.

Lorsqu’on joue au golf à Marrakech sur un parcours tout vert, on est entouré de palmiers, d’oliviers, de cyprès, d’amandiers avec la vue sur l’Atlas pour certains.

Il existe 12 golfs autour de la ville de Marrakech donc tout joueur peut trouver son bonheur et enchaîner les parcours sans lassitude et faire ainsi de réels progrès.
Je citerais volontiers Al Maaden, Amelkis, Assoufid.

 

Une réalité culturelle

 

La ville est connue pour son patrimoine culturel. Plusieurs séjours auront été nécessaires pour découvrir les divers lieux. Il ne faut pas être pressé à Marrakech car le temps s’y écoule différemment et le bruit de l’eau qui coule dans ses jardins vous raconte un autre rythme. Il faut prendre le temps de déguster le fameux thé à la menthe servi brulant – est-ce exprès pour vous retenir ? -. Il faut prendre le temps de négocier un achat dans les méandres du souk. Il faut prendre le temps de dîner à la lumière des lanternes et apprécier les pétales de roses disposés sur la table au printemps et sentir l’odeur de la fleur d’oranger.

Et surtout il faut prendre le temps d’errer dans le Jardin de Majorelle, le Palais de la Bahia, le Palais El Badi, les Tombeaux Saadiens, la Menara au coucher du soleil, le Jardin Secret et la fameuse Place Jemaa el-Fna. Que de lieux à découvrir !

Marrakech commej'aime

 

Un sens de l’accueil

 

Où que vous vous rendiez, on vous accueillera avec beaucoup de délicatesse. Les hôtels sont nombreux et divers, il y en a plus de 1000. Le Palace La Mamounia est mythique – redécoré par Jacques Garcia récemment – et ses jardins divins. Elégance suprême, il possède son propre parfum depuis très longtemps – on peut l’acheter à la boutique de l’hôtel – J’aime aussi beaucoup l’Hôtel Selman à l’extérieur de la médina. Les riads sont une belle expérience et vous rappelleront nos maisons d’hôtes. Un petit mot pour Le riad Kuméia qui est très sympathique.

hotel Selman - Marrakech que j'aime

Une cuisine savoureuse et parfumée

 

J’aime tellement la cuisine marocaine que je n’attends pas d’être sur place pour la déguster et j’ai beaucoup de plaisir cuisiner des tajines depuis longtemps. J’ai appris avec les marocains qui m’entourent. D’autre part, j’ai même eu l’occasion de manger un coucous chez l’habitant au hasard d’une rencontre chez un marchand d’épices lors d’un tout premier voyage.
Dîner sur la fameuse Place Jemaa-el-Fna est incroyable et tout à fait envisageable si vous ne mangez rien de cru. Cette place est comme le coeur de la ville et devient son « ventre » à la nuit tombée. Osez !!

Si vous voulez tomber sous le charme d’un lieu unique ou de quelqu’un qui vous accompagne, il faut aller dîner au restaurant Dar Yacout dans la médina. Comme un rêve… dans un palais.

J’apprécie le restaurant Le comptoir de Marrakech qui allie tendance et tradition pour le soir. L’endroit est agréable avec spectacle pas poussiéreux et musique actuelle. Le repas est un peu cher par rapport à la qualité mais on oublie car l’ambiance est bien. Pour prolonger la nuit, beaucoup se rendent au Jad Mahal une boîte-restaurant-spectacle. Le spectacle était rythmé, coloré mais je ne peux être objective… car ce n’est pas mon truc le coté cabaret de ces endroits ici comme ailleurs. Quant au restaurant, je n’y ai jamais diner. La clientèle est très « voyante » !

Marrakech comme j'aime

De beaux jardins

 

Je vous en parlais plus haut, le plus connu reste le Jardin de Majorelle et son bleu inspirant. Le jardin secret dans la médina offre une pause rafraichissante lorsqu’on flâne dans les ruelles proches du souk.
Je vous conseille de prendre le temps d’aller déjeuner au Jardin de Beldi et de prendre votre maillot de bain car il y a trois bassins de nage répartis dans le beau jardin et un bassin est même chauffé pour les frileux ! Tout est agréable, raffiné, de bon goût sans être ostentatoire, la cuisine délicieuse et fraîche, la décoration recherchée… j’aimerais y dormir un jour : une halte hors du temps et de la foule.

Nota Bene : pour déjeuner dans la médina, je conseillerais la Terrasse des épices au-dessus d’un ensemble de boutiques de jeunes créateurs sympas.
Belle escapade !

marrakech comme j'aime

jardin secret Marrakech

marrakech bled

Partage Tweet Pin It +1

Vous aimerez aussi

tarte citrons verts Key West recette

Key lime pie

Publié le 24 novembre 2020

Une salade pour les crevettes

Salade pour les crevettes

Publié le 20 juin 2018

voyage minorque

Faire escale à Minorque

Publié le 12 mai 2017

Article précédentSète extra
Article suivantUn sac tressé cet été
Traduction